Pour obtenir une buche calorifique de qualité il faut avant toute chose s'assurer d'avoir des matières premières de premier choix.

Certaines essences plus performantes en termes de chauffage que d'autres 

Le choix de l'essence utilisée est primordial et on observe des différences de rendement en fonction de la dureté du bois choisi, si c'est du feuillu ou du résineux…
Chez Brazeco nous ne travaillons que du bois dur de feuillu, à majorité du chêne bien connu pour ses performances en tant que bois de chauffage traditionnel. Le reste, environ 10% de notre production, nous le complétons avec du hêtre.

Buches densifiées Brazeco 100% feuillu

Plus la matière est sèche meilleure est la performance calorifique

Le taux d'humidité de la sciure ne doit pas excéder les 14% afin d'atteindre les performances calorifiques requises pour du bois de chauffage de qualité. Si tel n'est pas le cas il peut y avoir une phase de séchage préalable de la matière.

De plus une sciure trop humide va entraîner un excès d'évaporation lors de la compression à chaud ce qui altèrera la tenue de la buche reconstituée qui va avoir tendance à gonfler et à s'ouvrir comme sur la photo.

bois de chauffage humide

Bois de chauffage compressé fabriqué à partir de sciure humide

La granulométrie

L'affinage de la matière joue aussi un rôle important dans la production de bois de chauffage densifié de qualité. En effet plus celle-ci est fine plus elle va se compresser facilement et produire une buche calorifique compacte qui aura une meilleure tenue au feu que si elle n'avait été composée que de copeaux plus épais.

matières premières

Les principaux ingrédients de la recette pour faire du bois de chauffage compressé énumérés ci-dessus ne suffisent pas à eux seuls. Encore faut-il adapter les réglages des machines (température, vitesse et pression) aux variations de matières premières sujettes aux aléas climatiques (voir notre article l'influence du climat sur la production de bois de chauffage compressé)

Auteur: Benjamin Dubourg
Droits d'auteur protégés par les articles L. 111-1 et L. 123-1, du code de la propriété intellectuelle.
Toute reproduction même partielle sans autorisation est formellement interdite sous peine de poursuite.