Les critères de qualité du bois de chauffage

Pour reconnaitre du bois de chauffage compressé de qualité, il y  plusieurs critères à prendre en compte comme l'odeur, la couleur ou l'aspect de la croûte… Ces critères permettent de déterminer si le bois compressé que vous avez acheté est de bonne qualité ou non.

Premier critère de qualité d’un bois de chauffage : l'odeur

La qualité d'un bois de chauffage, qu'il soit traditionnel ou compressé, dépend entre autre de l'essence de bois à partir de laquelle il est fabriqué.

Souvent la première des choses à faire est de sentir la bûche. Si celle-ci est composée de résineux, vous allez très rapidement la reconnaitre à sa forte odeur de résine qui donne l'impression de se balader en pleine forêt des Landes par une belle après-midi d'été. Le bois de feuillu a, quant à lui, une odeur beaucoup plus neutre même si pour les initiés le hêtre se démarque par sa senteur particulière.

Deuxième critère de qualité pour un bois compressé : la couleur

Le procédé de fabrication par compression du bois de chauffage compressé crée une croûte à l'aspect légèrement cuit et vernis sur l'extérieur de la bûche densifiée. La couleur de celle-ci est également un excellent indicateur des essences utilisées par le producteur. On peut ainsi aisément reconnaitre une bûche faite à partir de chêne (croûte marron à noire), de pin (croûte jaune marron quasi identique à l'intérieur de la bûche) ou de hêtre (croûte blanche), rien qu'en en observant l'aspect extérieur.

Dernier critère de qualité pour un bois de chauffage : l'aspect

L'aspect est un critère essentiel de la qualité d’un bois de chauffage car il permet de déterminer à la fois le taux d'humidité ainsi que la granulométrie des matières premières utilisées.

Dans le premier cas le taux d'humidité, facteur essentiel au bon rendu calorifique, peut être précisément déterminé à l'aide d'un appareil. Cela dit, la grande majorité des utilisateurs n’en est pas équipée. Un autre moyen de pouvoir estimer si le bois est sec ou non est son aspect. Si votre bûche est gondolée et que vous apercevez des fissures dessinant des cercles tout du long du produit, c'est que la matière utilisée était légèrement trop humide. Par conséquent, votre bois de chauffage en verra ses performances calorifiques diminuées.

Si la bûche a gonflé à en déformer son emballage et se transforme en poudre quand vous la manipulez, c'est qu'elle a pris l'eau et en devient presque inutilisable.

Pour ce qui est de la granulométrie, on cherche à savoir si le produit a été fabriqué à partir de sciure fine ou de broyats plus épais. Le fait d'utiliser des broyats rend la compression du produit plus compliquée et à volume égal, une bûche composée uniquement de sciure tiendra mieux le feu. Pour faire la différence il suffit d'examiner l'aspect du cœur de votre bûche, si l'aspect est compact et uniforme vous êtes en présence d'un produit fabriqué à base de sciure, à l'inverse si votre bûche s'apparente à un agglomérat de morceaux grossiers de bois il s'agit de bois compressé fabriqué à partir de broyats.

Avec ces quelques conseils vous pouvez désormais évaluer la qualité de votre bois de chauffage compressé, mais avant toute chose nous vous recommandons de bien vous interroger sur l'utilisation que vous souhaitez en faire. Et pour conserver votre produit dans les meilleures conditions, n’hésitez pas à lire nos conseils sur le stockage du bois de chauffage.