Que ce soit pour ses performances, l’entretien de votre foyer ou même votre santé et celle des autres, il est primordial de brûler du bois de chauffage sec.

Malheureusement pour ceux qui ne sont pas encore passés à la buche compressée et qui continuent à se chauffer au bois traditionnel il y a toujours cette incertitude concernant le taux d’humidité du bois de chauffage que l’on vient de commander.

Parfois il arrive malheureusement de se faire livrer du bois encore humide. Pour d’autres c’est un choix, ils préfèrent acheter du bois vert moins cher. Dans les deux cas il faudra le faire sécher dans de bonnes conditions afin de garantir un rendement optimal de votre bois de chauffage.

La densité du bois

Le temps de séchage varie selon la densité du bois propre à chaque essence. Ainsi, en analysant la structure de l’arbre on peut en déterminer le temps de séchage.

Les bois chauffage de résineux ont des couches annuelles très marquées dans lesquelles la région interne est très dense. Moins perméables à l’eau ces zones sont à l’origine d’un temps de séchage plus court. A l’inverse le chêne (essence principalement utilisée en bois de chauffage) a une structure plus hétérogène dont la région interne qui se forme au printemps est particulièrement poreuse. On considère qu’il lui faut un temps de séchage deux fois supérieur à du résineux en moyenne.

la taille des sections

Le temps de séchage varie selon l’épaisseur des buches de bois de chauffage.

Pour faciliter le calcul on utilise une formule très simpliste mais qui a le mérite d’exister: 1 cm de séchage par an pour les bois de feuillus et deux fois moins pour les résineux et bois tendres.

Partant de ce principe le temps de séchage varie selon l’épaisseur du bois. C’est notamment une des raisons de la fente de celui-ci. En diminuant la distance qui sépare la face externe du cœur du bois on en accélère le processus de séchage.

Ainsi une buche de 20 cm de diamètre de bois de chêne mettra 10 ans pour sécher à cœur. La fendre en deux ramènera ce délai à 5 ans et la fendre en 4 à 2 ans et demi.

L’air, élément essentiel du bon séchage d’un bois de chauffage

Pour sécher au plus vite les buches de bois de chauffage doivent être au contact de l’air sur une surface maximale de chaque face.

L’air est en effet l’élément clé du séchage. Sa température, son humidité et sa vitesse de circulation sont des paramètres qui influent sur la rapidité du temps de séchage. Malheureusement c’est un facteur que l’on ne peut maîtriser sans employer des techniques de séchage industriel.

La seule chose sur laquelle on peut jouer lors du séchage naturel du bois, c’est la ventilation. Il importe donc de stocker sont bois en le surélevant par rapport au niveau du sol et en croisant chaque étage de manière à assurer une ventilation maximale.

Une fois fendu et stocké dans de bonnes conditions il ne reste donc plus qu’à patienter en attendant que votre bois de chauffage sèche et devienne propre à la consommation. Un bon stockage du bois de chauffage est essentiel.

Auteur: Benjamin Dubourg
Droits d’auteur protégés par les articles L. 111-1 et L. 123-1, du code de la propriété intellectuelle.
Toute reproduction même partielle sans autorisation est formellement interdite sous peine de poursuite.