Le PCI ou Pouvoir Calorifique Inférieur est la propriété la plus fréquemment utilisée pour quantifier les performances d’un bois de chauffage en terme de restitution de chaleur.

Définition du PCI

Le PCI correspond à la quantité de chaleur dégagée par un combustible sans prendre en compte l’énergie provenant de la vaporisation de l’eau présente dans le combustible qui est considérée comme perdue.

Le PCI est à ne pas confondre avec le PCS (Pouvoir Calorifique Supérieur) qui lui tient compte de cette énergie.

Le PCI de bois de chauffage varie en fonction du taux d’humidité

Plus le bois chauffage que vous brulez est humide moins il restitue de chaleur.

On peut relier la teneur en humidité d’un combustible bois-énergie à son PCI en partant de la formule suivante:

Soit X=PCI

Et Y= 19 MJ/Kg pour du bois de feuillu après dessiccation
Z = taux d’humidité x 100

X = Y x (100 – Z)/100 – 0,02443 x Z

On obtient ainsi le tableau ci-dessous qui présente les variations du PCI en fonction du taux d’humidité d’un bois de chauffage de feuillu:

Le PCI du bois de chauffage varie selon les essences utilisées

D’une manière générale, le bois de résineux va produire un peu plus de chaleur et aura un meilleur PCI que du feuillu, ce qui ne veut pas forcément dire qu’il est idéal en terme de chauffe car sa combustion est plus rapide et moins propre.

Il est bien connu que certains bois sont plus adaptés que d’autres à la combustion. Ainsi le hêtre et le chêne sont les favoris des consommateurs pour leurs qualités à la fois de chaleur restituée et de tenue au feu. Vous pouvez trouver ici un classement des bois de chauffage.

Le PCI est donc une donnée importante à prendre en compte lors de la sélection de votre type de bois de chauffage mais ce n’est pas la seule. Il faut donc être vigilant lors du choix de votre bois de chauffage. Il faut également tenir compte des contraintes d’accès à votre domicile car dans certains cas la livraison de bois de chauffage peut être une vraie galère.

Auteur: Benjamin Dubourg
Droits d’auteur protégés par les articles L. 111-1 et L. 123-1, du code de la propriété intellectuelle.
Toute reproduction même partielle sans autorisation est formellement interdite sous peine de poursuite.