Composition du bois compressÉ

La composition du bois reconstitué est celle d’un matériau 100 % naturel. Contrairement aux combustibles fossiles (fioul, gaz et charbon), la combustion du bois n’accroît pas la quantité de CO2 dans l’atmosphère et n’aggrave donc pas le fameux effet de serre. De plus, du fait que lorsque les forêts sont gérées de façon durable, elles rentrent dans le cycle naturel du carbone et ne favorisent donc pas l’effet de serre. Toutes les essences de  bois peuvent être utilisées pour la fabrication du bois compressé (bois comprimé ou bois reconstitué), mais les propriétés des bois reconstitués varient selon qu’il s’agit de résineux ou non. Il est clair que le bois de chauffage écologique est une bonne alternative aux énergies fossiles.

La bûche de bois compressé est obtenue grâce à une compression mécanique de sciure de bois dur provenant de la première transformation du bois, c’est-à-dire directement depuis les scieries. Le bois compressé est donc sans additif ni liant, ce qui lui confère son caractère 100% naturel qui constitue son principal avantage. Dans la mesure ou ce bois compressé recycle les déchets des scieries, il évite toute perte de matière première, et en temps que tel, il justifie déjà de ce simple fait, son caractère écologique.

Il existe différents types de bois chauffage, d’où un classement des bois de chauffage pour savoir lesquels sont les plus efficaces.

Méthodes de fabrication du bois compressÉ

Préparation de la matière première

La sciure et les déchets de sciage qui constituent la matière première du bois compressé doivent être collectées et acheminés sur le lieu de fabrication des bûches de bois compressé.

Pour obtenir du bois compressé de bonne qualité, les résidus de bois ne doivent pas dépasser 6.8 mm et doivent contenir moins de 15% d’humidité. La sciure de bois est ensuite passée dans un séchoir pour en retirer le maximum d’humidité et n’en conserver que 6 à 10 %. La sciure de bois est ensuite acheminée vers la machinerie qui la compressera en bûche compressée.

Fabrication par martèlement

Pour la fabrication dite par « martèlement », un piston vient compresser la sciure de bois à travers un moule. Le piston exerce une pression aux alentours de 8500 psi. Chaque fois que le piston compresse la sciure de bois, cela ajoute un « disque » à la bûche ainsi reconstituée. La compression de la sciure de bois produit de la chaleur qui vient elle même ramollir la lignine du bois.

La bûche de bois compressé se solidifie lors du refroidissement. Cette bûche est ensuite coupée en tranches d’environ 1 pied de longueur. Avec ce procédé, la bûche de bois compressé est constituée de disques qui se maintiennent ensemble mécaniquement.

Façonnage par presse ou vis sans fin

Avec ce procédé, la sciure de bois est amenée par une vis dans la chambre de la prépresse. La sciure est ensuite compressée avant d’être transférée par la presse principale dans le moule de compression. La bûche de bois compressé est ensuite refroidie sur un convoyeur.

Avec cette méthode, la sciure de bois est compressée par une vis sans fin qui vient pousser la sciure dans un moule. La pression exercée par la vis avoisine les 20 000 psi. Avec ce procédé, la température crée atteint 205 degrés Celsius. Une fois compressée la bûche de bois est taillée à la longueur désirée avant d’être refroidie sur un convoyeur ou passée dans un refroidisseur. Pour la fabrication du bois compressé, la compression par vis est donc beaucoup plus forte que la compression par martèlement.

Auteur: Benjamin Dubourg
Droits d’auteur protégés par les articles L. 111-1 et L. 123-1, du code de la propriété intellectuelle.
Toute reproduction même partielle sans autorisation est formellement interdite sous peine de poursuite.