Les fonctions principales de la bûche de nuit

Le maintien d’un confort thermique minimal pendant la nuit

Le principal but de la bûche de nuit, c’est d’assurer un confort thermique convenable pendant la nuit, à un coût acceptable. Avec un taux d’humidité inférieur à 8% et une densité qui va de 450 à 710 kg/m³ selon l’essence utilisée, la bûche de jour s’enflamme rapidement. Sa durée de combustion est relativement courte : entre 1h30 et 2h. Au contraire, composée à 98% d’écorce de résineux compactée sous une pression très élevée, la bûche de nuit est plus homogène. Sa durée de combustion est nettement plus longue : entre 6h et 10h selon la superficie à chauffer. En dormant, on n’a pas besoin de la même quantité de chaleur que celle du jour : avec le réglage de l’entrée d’air au minimum, les bûches de nuit brûlent très lentement sans produire de flammes. Avec une température modérée allant de 14 à 18°C. L’autre avantage de ce type de combustible, c’est que la braise sera maintenue dans votre poêle jusqu’au lever du jour.

Concernant les coûts, les bûches traditionnelles de jour sont apparemment moins chères que les bûches compressées de nuit : 2 à 4 centimes d’euro/kWh pour les 1ères contre 6 à 6,7 centimes d’euro/kWh pour les secondes. Mais en réalité, compte tenu de la quantité de bois nécessaire aux 2 types de chauffage, le calcul sera différent. Avec le temps de combustion très court du bois traditionnel, il faudra recharger votre appareil de chauffage 3 à 4 fois par jour. Par contre, pour passer une longue nuit d’hiver, il ne consommera pas plus que 2 à 3 bûches compressées de nuit ! Avec un prix analogue à celui du Fioul (6,7 centimes d’euro/kWh), la bûche de nuit est un moyen de chauffage plus propre et plus écologique (moins polluant) !

Relancer rapidement le chauffage de jour

Les bûches de nuit vous assurent un chauffage très confortable. En voici les raisons :

– On se lève à l’aube dans un confort thermique appréciable. On ne risque pas de circuler dans une chambre glaciale avant de pouvoir allumer son chauffage avec des bûches de jour.

– Avec un lit de braises encore actif, la relance du chauffage de jour sera facile. On n’a pas besoin de bois d’allumage : il suffit de poser les bûches de jour sur le brasier encore actif et d’augmenter l’entrée de l’air selon les besoins : famille au travail ou à la maison. Si la durée de votre absence est inhabituellement importante (invitation extérieure…), les bûches de nuit seront utiles même pendant le jour ! De plus, avec la bûche de nuit, le passage du chauffage de nuit à celui du jour se fait dans des conditions thermiques très confortables. Cet avantage sera mieux ressenti par ceux qui se lèvent un peu tard et qui n’ont plus de temps pour un allumage classique. Le réveil est toujours un moment délicat qui peut conditionner l’humeur du jour, c’est encore plus vrai l’hiver. Avec une bûche de nuit, vous vous lèverez toujours du bon pied !

Lisez notre article si vous avez besoin de conseils sur l’allumage de votre bois de chauffage.

Avantages et inconvénients

Avantages

Un moyen de chauffage écologique

Les écorces de résineux et parfois de feuillus entrent pour 98% dans la fabrication des bûches de nuit. Elles proviennent de forêts gérées selon le principe du développement durable. Les 2% restants proviennent du recyclage des sciures et des copeaux fournis par l’industrie du bois. Qui dit recyclage du bois dit moins d’arbres coupés. Il n’y a donc plus de place pour les additifs. Les bûches de nuit sont donc garanties comme étant des produits 100% écologiques : pas de liants chimiques, pas de colle, pas de paraffine, pas de cire…

Le bilan carbone du bois de chauffage est neutre. Avec un taux de cendre < 2% (7 à 8 kg/tonne) et la faible émission de fumée ou de particules, la combustion de la bûche de nuit est presque parfaite. De plus, la quantité de CO2 qui résulte de la combustion du bois est la même que celle qui a été absorbée par l’arbre avec la photosynthèse. Installer un chauffage à bois contribue donc à diminuer les émissions de GES dans l’atmosphère et à la lutte contre le réchauffement climatique. La bûche de nuit est un bois de chauffage compressé qui fournit une quantité d’énergie parfois plus de 10 fois supérieure à celle qui a été utilisée pour sa fabrication. Le bilan énergétique du bois local est encore plus positif (moins de transports maritimes, fluviaux ou terrestres).

Un moyen de chauffage propre, économique et facile à utiliser

Ayant subi une compression très élevée, la bûche de nuit est un bois sec, solide et  homogène. Contrairement au bois traditionnel stocké à l’extérieur, les bûches de nuit sont très propres. Parfaitement hermétique, l’emballage les protège contre les insectes et la poussière. Qu’elle soit cylindrique ou en briquettes, sa manutention n’engendre ni poussière, ni résidus, ce qui est un atout incomparable vis-à-vis du bois de chauffage brut. Ayant une combustion presque parfaite, elle dégage peu de fumée et engendre très peu de cendres. Avec des bûches en écorce de résineux, l’entretien sera minimal. Avec des bûches en miscanthus (graminée écologique), il n’y a aucun risque d’encrassement du poêle ou des tuyaux d’évacuation.

Le pouvoir calorifique d’une bûche de nuit est 3 à 4 fois supérieur à celui d’un bois traditionnel équivalent en volume. La lenteur de sa combustion permet une répartition de sa chaleur modérée sur une nuit entière (entre 8 heures et 10 heures). Comparé au coût d’un chauffage électrique (radiateur ou climatiseur) qui va de 3 à 5 € par nuit, le chauffage par bûches compressées ne coûtera pas plus que 2 € par nuit : 500 kg de bûches de nuit (un peu plus qu’une ½ palette) remplacent ainsi 2 stères de bois traditionnel.

Les bûches de nuit peuvent être utilisées dans tous les types d’appareils de chauffage à bois, du poêle à la chaudière… Une fois posées et une fois le tirage d’air de votre appareil réglé au minimum, vous pourrez dormir tranquilles. Elles ne nécessitent aucun contrôle. Avec 1 ou 2 bûches pour une nuit entière, il n’y aura aucun risque de surchauffe du poêle. Le matin, le brasier qu’elles auront laissé vous fera gagner du temps. Il vous facilitera l’allumage des bûches de jour ou d’autres bûches de nuit en cas d’absence prolongée. Il suffit de poser vos bûches de jour sur le brasier avec une ouverture maximale du tirage, pour que les nouvelles bûches prennent feu.

Du confort et du plaisir

Il faut bien avouer que sans la bûche de nuit, le chauffage au bois présentait deux inconvénients majeurs :

  • la baisse de température la nuit,
  • la nécessité de procéder à un rallumage du poêle à bois le matin. Avec la bûche bois compressé de nuit, ces deux obstacles sont levés.

Avec la bûche bois compressé de nuit, ces deux obstacles sont levés.

Les bûches de nuit apportent permettent donc d’opter sans perte de confort, pour un chauffage bois plaisir. Car avec le poêle bois, la flamme maîtrisée fait son entrée dans la maison apportant de la vie en plus de la chaleur. La flamme et la braise sont vivantes et amènent de l’animation dans la pièce. Tout le monde peut en profiter et apprécie cette lumière dansante et naturelle.

Une manutention et un stockage sans problèmes

Qu’elles soient cylindrées ou en briquettes, les bûches de nuit sont fabriquées selon le même calibre. Leur densité et leur solidité vous évitent les risques de cassure. L’emballage en cartons ou en plastique thermo scellé en fait des blocs uniformes. Ces caractéristiques rendent leur manutention et leur rangement assez rapides : le chariot élévateur peut directement les déposer et les empiler à l’endroit que vous auriez choisi. La manutention interne de ces cartons de 12 kg ne pose pas de problème. Pas besoin d’être haltérophiles pour transporter les cartons !

Pour les stocker, vous n’aurez pas besoin d’un grand local : vos bûches de nuit occuperont le 1/3 ou même le 1/5 de l’espace déjà réservé au stockage des stères de bois traditionnel ! S’il est sec, bien protégé et bien aéré, ce local pourra être utilisé pour stocker la quantité de bûches de nuit nécessaire pour 2 années consécutives ! Vous pourrez alors bénéficier d’un prix plus avantageux, diminuer le nombre de commandes et d’approvisionnements et éviter les pannes dues aux ruptures de stock pour des raisons diverses (pointes de consommations, routes bloquées par la neige…).

Dépendance énergétique et balance commerciale

Pour ses approvisionnements en produits pétroliers ou en gaz, notre pays dépend en totalité des importations. Cette situation nous place dans une situation de dépendance énergétique, qui va devenir cruciale avec la raréfaction des ressources en énergies fossiles. C’est encore plus préoccupant du fait notamment de la diminution des ressources exploitables dans des conditions financièrement satisfaisantes.

De ce point de vue, le chauffage bois, et en particulier, le chauffage avec la bûche de nuit, permet de ne pas détériorer la balance commerciale de la France. Il s’agit naturellement d’une contribution modeste au plan individuel, mais collectivement la répercussion sera significative. Le chauffage au bois est donc une action citoyenne, en même temps, qu’une solution allégeant le budget familial du chauffage.

Inconvénients

Les inconvénients des bûches de nuit sont bien moins nombreux que leurs avantages. En voici quelques exemples :

* Le prix d’achat relativement élevé : une palette de bûches de nuit se vend entre 300 et 400 €. Ce prix représente apparemment presque le double de celui de 4 stères de bois de chauffage traditionnel avec un prix unitaire de 50 à 60 €. Cependant, et compte tenu de la différence au niveau de la densité et du pouvoir calorifique, les coûts du kWh pour un chauffage par des bûches de nuit ou par du bois traditionnel seront presque les mêmes : 6,7 centimes d’euro contre 5 centimes d’euro. Le coût du bois compressé ne représente que la moitié de celui des énergies fossiles !

* Le problème de l’humidité durant le stockage : les performances des bûches de nuit sont liées à leur haute densité et à leur taux d’humidité inférieur à 8% (20 à 40% pour le bois traditionnel à faire sécher). Tout excès d’humidité dans le lieu de stockage risque d’influer négativement sur le rendement de ces bûches (encrassement…). Cet inconvénient disparaît pour un stockage au sec.

* Contrairement aux autres types de bois de chauffage, le bois compressé de jour ou de nuit n’est pas encore réglementé. Pour le moment, le label NF est le seul utilisé pour cette catégorie de bois. Quant au label PEFC, il ne s’occupe que de l’origine du bois : les forêts gérées d’une manière durable. En l’absence d’une certification sur la fabrication et la commercialisation du bois compressé, la qualité des bûches peut différer d’un fournisseur à un autre. Pour éviter ce risque, il est conseillé de tester une petite quantité de bûches de nuit avant la commande définitive.

Caractéristiques de la bûche de nuit

Composition

Les bûches de jour sont fabriquées avec des sous-produits de bois de feuillus. Les essences les plus utilisées sont le chêne et le hêtre. Parfois, on associe les feuillus et les résineux (40% – 60% ou l’inverse). Qu’en est-il pour les bûches de nuit ?

Pour pouvoir tenir le feu durant 7 à 10 heures, les bûches de nuit ont une composition différente. Leur constitution repose sur l’utilisation exclusive d’écorces de bois de résineux comme le sapin ou l’épicéa. Ces écorces très denses représentent 98% du volume final de la bûche de nuit. Le reste (2%) est formé par les sous-produits de l’industrie du bois. En l’absence d’additif chimique ou autre, les bûches de nuit sont écologiques à 100 %.

Fabrication

Etant considérées comme un bois de chauffage haut de gamme, les bûches de nuit sont fabriquées par les 4 étapes suivantes :

* Le nettoyage des écorces brutes avec enlèvement des poussières et de la croûte extérieure protectrice.

* Le broyage et le séchage de l’écorce purifiée sous haute température.

* Le façonnage des futures bûches de nuit est réalisé comme suit :

On commence par mélanger l’écorce broyée avec des sciures de résineux déjà sélectionnées et séchées selon les proportions citées auparavant. Ensuite, on passe au calibrage de la matière obtenue sous forme de cylindre ou de pavé (parallélépipède rectangle) selon la programmation de la chaîne de fabrication.

* Lors de l’étape de densification, la matière calibrée est soumise à une pression très importante sous haute température. Cette technique permet d’extraire la lignine (un composant naturel essentiel qui assure la cohésion des cellules cellulosiques) et de la liquéfier. En se refroidissant, elle joue le rôle d’une colle naturelle des bûches compressées ainsi obtenues. C’est la raison pour laquelle, les bûches dites de nuit ne contiennent aucun liant ou additif chimique.

Caractéristiques techniques

En l’absence d’une règlementation unique, les caractéristiques techniques de la bûche  de nuit peuvent légèrement différer d’un fabricant à un autre. Les chiffres suivants sont donc donnés à  titre indicatif :

* Composition : matière 100 % naturelle formée de 98 % d’écorce de résineux et de 2 % de sciures de la 1ère transformation du bois.

* Dimensions : entre 20 et 30 cm de longueur et entre 8 et 10 cm de diamètre pour les bûches cylindrées. Pour les bûches rectangulaires, les dimensions courantes sont 16×10×6,5 cm.

* Les qualités du bois : densité de 1 à 1,2 kg/dm³, taux d’humidité < 8 % (bois très sec).

* Rendement énergétique : tenue de feu < 10-15 % et pouvoir chauffant de 4,5 kWh/kg. Ce chauffage est réparti dans le temps.

* Respect de l’environnement : un taux de cendres < 2-3 %, une faible émission de particules inférieure à 60 mg/m³ (maximum toléré), taux d’émission de créosote inférieur à 50 % (maximum toléré).

Conditionnement et prix

Conditionnement

Le conditionnement de la bûche de nuit est adapté à la manutention. Il est possible de s’approvisionner en demi-palettes ou en moindre quantité. Chacune pèse 492 kg conditionnés en 41 cartons de 12 kg. Chaque carton de 12 kg contient 8 bûches cylindrées de nuit avec un poids unitaire de 1,5 kg avec L = 24 cm et D = 9 cm.

Pour votre première commande, vous recevrez un supplément gratuit de 48 kg de bûches compressées nuit répartis en 4 cartons. Actuellement, on utilise 2 types d’emballage recyclable à 100 % : les cartons et le plastique thermoformé. Ces bûches sont livrées à votre domicile selon la date et l’horaire choisis à la commande.

Prix

Les prix du bois de chauffage compressé dépendent de plusieurs facteurs. Parmi les paramètres qui interviennent, on peut en citer le prix de revient du bois brut, ses conditions de fabrication, de stockage, de distribution, la quantité commandée et la période de l’année. Pour le bois de chauffage ainsi que pour les bûches de jour, la réception des commandes peut être faite de 2 manières. Dans le premier cas, le client retire sa marchandise dans un dépôt qui lui a été spécifié, dans le second cas, le bois peut être livré à son domicile, s’il n’a pas les moyens ou le temps pour le retirer.

La différence de prix entre les 2 options pour les bûches de jour est de 60 € pour une ½ palette ou pour une palette. Concernant les bûches de nuit, elles sont uniquement vendues avec livraison à domicile : avec du bois de chauffage traditionnel, avec des bûches de jour ou dans des commandes mixtes (bûches de jour et de nuit). A la fin de 2013, on vous propose 540 kg de bûches de nuit livrées à votre domicile avec un tarif promotionnel de 305 €. Çà vous reviendra à 0,56 €/kg alors que le kg de bûche de jour livré revient à 0,39 € (prix d’une palette = 379 €). La différence est seulement de 0,17 € ! Les avantages de la bûche de nuit valent beaucoup plus que çà.

Conseils pour l’achat, le stockage et l’utilisation

Comment acheter vos bûches de nuit ?

Ces conseils pourront vous aider à choisir votre fournisseur de bois compressé :

– Commencer par faire une recherche sur Internet axée sur les caractéristiques techniques de la bûche de nuit. Commencez par noter les données qui concernent le taux d’humidité minimal existant sur le marché, le poids, la densité, le pouvoir calorifique, la durée du chauffage et les prix. Ensuite, vous pourrez participer à des forums pour profiter de l’expérience des autres (conditions d’achat, de stockage…). Votre choix sera le résultat de la synthèse de toutes ces données, de l’avis des voisins…

– Une fois le fournisseur choisi, il sera préférable de commander une petite quantité. Çà vous permettra de vérifier l’authenticité des données affichées et de tester les performances des bûches achetées. Il peut être opportun de s’assurer de leur taux d’humidité à l’aide d’un humidimètre, et de suivre éventuellement la durée de l’incandescence, ou de contrôler le taux de pollution.

– Evitez la saison hivernale ou l’arrivée des premières vagues de froid pour commander vos bûches densifiées. Ces périodes conduisent inévitablement à un risque d’augmentation du prix due à l’accroissement de la demande, pouvant provoquer des ruptures de stocks, ou des difficultés de réapprovisionnement (blocage des routes à cause du verglas ou de la neige). En hiver, une panne de chauffage se fait ressentir vite. Il est donc conseillé de faire votre achat suffisamment à l’avance, soit durant les mois du printemps ou de l’automne.

– Si vous avez de d’espace pour stocker vos bûches densifiées de nuit avec les conditions requises, commandez la quantité nécessaire pour les 2 années à venir ! Avec cette méthode vous pourrez obtenir des prix avantageux et éviter les risques de hausse des prix.

– Choisir la formule qui vous convient pour la réception de votre commande en fonction de votre disponibilité, de la possession ou non d’une camionnette…

Comment stocker vos bûches de nuit ?

Selon l’architecture de la maison, il y a 2 possibilités pour stocker vos bûches de nuit :

– À l’extérieur : vous pourrez utiliser un coin de votre abri de jardin ou de votre garage pour stocker vos bûches. Avant de prendre votre décision, il faudra tenir compte des éléments suivants :

* Évitez les endroits à très faible pente. Les locaux de stockage du bois compressé doivent être construits sur une hauteur pour faciliter le drainage des eaux pluviales. Il s’agit de garantir un taux d’humidité inférieur à 10 % sur le long terme. En effet, les sciures utilisées dans la fabrication du bois compressé s’humidifient rapidement.

* S’assurer de l’étanchéité de ces locaux aux précipitations (l’eau de pluie, la neige, la grêle) au niveau de la toiture et des ouvertures. Leur aération est conseillée quand les conditions météorologiques seront favorables.

– À l’intérieur : le calibrage précis de ces bûches de nuit facilite leur stockage à l’intérieur. Cependant, l’endroit choisi doit être bien ventilé et éloigné de toute source d’humidité (salle de bain…). Pour s’en assurer, vous pourrez utiliser un humidimètre. À l’intérieur comme à l’extérieur, les bûches densifiées de nuit doivent être stockées sur des supports en bois (palettes d’origine…). Pour ne pas subir la remontée de l’humidité en hiver, elles ne doivent pas être en contact direct avec le sol, même avec une assise surélevée. Leur stockage doit aussi se faire dans leur emballage d’origine (cartons ou plastique). Évitez d’ouvrir plus d’un carton à la fois. Un carton de 8 bûches doit être consommé dans 10 à 15 jours. Pour certains architectes d’intérieur qui ont opté pour le thème du bois comme élément du décor, les bûches de nuit peuvent contribuer à embellir le salon, qu’elles soient rectangulaires ou cylindriques. Très propres, elles peuvent être empilées en plusieurs formes (horizontales, verticales, croisées…). On peut les placer autour de la cheminée, dans les coins, sous la table… Ainsi, la bûche de nuit peut devenir un élément de décoration.

Comment utiliser vos bûches de nuit ?

Voici quelques conseils pour une utilisation optimale de vos bûches de nuit :

– S’assurer de l’existence de braises laissées par le chauffage du jour avant de mettre la 1ère bûche de nuit. Des braises insuffisantes retardent la prise de feu. Une fumée pourra s’accumuler sur la vitre de votre appareil de chauffage, signe de pollution.

– En fonction de l’espace à chauffer durant la nuit, 2 à 3 bûches sont suffisantes. Commettre l’erreur d’en rajouter durant la nuit risque de surchauffer votre appareil.

– Les joints de vos ouvertures doivent être en bon état pour arrêter toute entrée d’air.

– S’assurer de l’existence d’un lit de cendres. Il bloque l’arrivée de l’air par le bas.

– Disposez vos bûches l’une à côté de l’autre ou l’une sur l’autre pour éviter toute arrivée d’air par le bas. Elles ne doivent pas être en contact avec la vitre !

– Pour faciliter la prise de feu, ouvrez le tirage d’air de votre poêle au maximum.

– Après l’embrasement et avant d’aller vous coucher, réajustez le tirage au minimum. Ce procédé vous garantit une combustion au ralenti, sans aucune flamme. Avec une incandescence minimale, une chaleur modérée se dégagera lentement sur 8 à 10 h.

– Le matin, commencez par ouvrir le tirage de votre appareil au maximum. Ensuite, placez 2 à 3 bûches de jour sur le brasier laissé par le chauffage de nuit puis revenir à un tirage ouvert pour faciliter l’embrasement. Votre chauffage de jour est relancé.

– Vous pourrez aussi utiliser des bûches de nuit pendant le jour en cas d’absence prolongée. Dans des conditions normales, certains peuvent même utiliser les 2 types de bois compressé ensemble (1/1) ou en alternance (toutes les 4 heures par exemple).

La bûche de nuit révolutionne le chauffage au bois compressé. Essayer ce nouveau combustible, c’est se doter d’un moyen de chauffage confortable, propre, qui amène de la vie dans la maison, sans nuire à l’esthétique. C’est un plus incontestable, dont vous devez profiter au plus vite.

Droit d’auteur appartenant à la société Pixalione, (articles L. 111-1 et L. 123-1, du code de la propriété intellectuelle).