Avantages et conseils d’utilisation

Avantages écologique

Les bûches compressées sont composées essentiellement de résidus de sciure et de copeaux de bois. Leur fabrication passe par plusieurs étapes : séchage, broyage et compression de ces restes de menuiserie. Leur compactage est réalisé à partir du liant naturel du bois, donc exempt d’adjuvant. Ainsi, elles sont totalement naturelles. Les bûches sont réputées écologiques. Elles émettent 12 fois moins de C02 que le fioul et 6 fois moins que le gaz de ménage. Même après analyse, leur CO2 est inoffensif. Elles ne participent pas à l’effet de serre. Par conséquent, les bûches compressées contribuent largement à la lutte contre le réchauffement planétaire. En revanche, brûler du bois compressé humide engendre un rejet de polluants au-dessus des normes sanitaires, comme le monoxyde de carbone. Plusieurs gestes simples vous permettront de réduire votre émission de particules fines.

Avantages économiques

Le haut pouvoir calorifique des bûches leur permet de chauffer 3 à 4 fois plus que le bois classique. Leur faible taux d’humidité contribue à la simplicité de l’allumage de la briquette. Le faible taux de pourcentage de leurs cendres réduit l’encrassement et le nettoyage du foyer. Cheminée, poêle, chaudière, insert, foyer ouvert, foyer fermé… Pratiques, les buches sont également adaptées à tout type d’appareil de chauffage. Grâce à leur forme compressée, la bûche est facile à manipuler et n’occupe pas trop de place lors de leur stockage.

Elles demandent 4 fois moins d’espace par rapport à l’entreposage des bois traditionnels. Bien placées à sec et ventilées, les bûches compressées se conservent pendant quelques années. Leur rendement est garanti puisque 5 à 12 bûches densifiées suffisent pour alimenter un foyer pendant une journée.

Conseils d’utilisation

Ouvrir l’extrémité tirage au maximum, allumer les briquettes. Puis, diminuer le tirage de moitié quelques minutes après. Mettre le tirage au minimum lorsque l’embrasement est total. Laisser les bûches compressées s’enflammer toutes seules. Veiller à ne pas placer trop de bûches au moment du démarrage, 2 bûches compressées sont suffisantes.

Puis, ajouter 1 bûche à la fois, au besoin. Pour que la combustion dure plus longtemps, il faut limiter les entrées d’air. La présence de cendres dans le cendrier joue le rôle important de régulateur de la combustion. C’est la raison pour laquelle il ne faut pas vider complètement les cendriers.

Vous n’y arrivez toujours pas ? Consultez nos recettes de grand-mère pour allumer vos buches compressées.

Conditionnement, livraison et vente des bûches compressées

Conditionnement / Livraison

L’approvisionnement en bois de chauffage est simple. Les bûches compressées sont empaquetées dans des cartons ou dans des films plastiques. Ces colis peuvent être retirés soit au détail, soit à la palette pour une plus grande quantité. A noter que le quart de palette équivaut à 250kg de bûches compressées. Et une palette correspond environ à 4/5 stères de bûches classiques.

Les bûches sont gardées dans des entrepôts. Elles sont livrées ou emportées sous quelques heures après confirmation de la commande. Le chauffeur contactera l’acheteur pour fixer la date de livraison. Le transport s’avère très aisé par rapport aux bûches traditionnelles. Elles sont disponibles à l’achat toute l’année

Vente de bûches compressées

Les buches compressées sont proposées sur un site de vente en ligne. La commande peut alors se faire directement. Plusieurs liens sont proposés selon le choix du client. Il y a des formulaires à remplir avant de valider la commande et d’effectuer le paiement. Pour le cas d’enlèvement dans des entrepôts, un bon correspondant sera envoyé via mail.

Le tarif des briquettes varie en fonction du poids requis et du choix de livraison. Pour 10 kg de bûches compressées, il faut compter aux environs de 3 euros. Pour 1 tonne de briquettes, le coût est estimé aux environs de 300 euros s’il s’agit du retrait auprès des entrepôts. Pour une livraison à domicile, le prix est évalué aux alentours de 350 euros.

Définition et types de bûches

Définition

Les bûches compressées nommées encore bûches calorifiques ou bûches densifiées sont obtenues par compactage des restes de sciures de bois et de copeaux. Les résidus non traités de hêtres de chênes et de pins sont les plus utilisés.

Dû à leur haut pouvoir calorifique, elles sont employées pour le chauffage d’appoint des appartements ou des maisons individuelles. Les bûches se présentent sous plusieurs formes : cylindrique, rectangulaire ou en pavés. Le liant naturel du bois (la lignine) contribue à la compression. Donc, elles sont naturelles à 100%. Leur taux d’humidité est inférieur à 10% ainsi leur combustion a une durabilité supérieure à celle du bois de chauffage traditionnel. Ce combustible génère très peu de cendre, sa combustion est dite propre.

Types de bûches compressées

Il existe plusieurs types de buches compressées. Les bûches compressées cylindriques composées de sciure de feuillus et/ou de résineux dites bûches de jour. Elles ont un fort pouvoir calorifique avec une tenue au feu qui varie selon le type de foyer entre 45mn et 2h30. La bûche compressée en forme de pavés dite briquette est un produit qui diffère du précédent de par sa forme liée à un mode de production différent. Ce mode de production plus tolérant au niveau des matières premières fait que la sciure utilisée pour produire ce type de buches compressées est souvent de moins bonne qualité ce qui se ressent au niveau des performances du produit.

Enfin la bûche compressée à base d’écorces dite bûche de nuit est un produit destiné à conserver des braises pendant une plus longue durée (6 à 8 heures selon les fabricants). Au petit matin, vous retrouverez des braises dans votre foyer. Celles-ci vous permettront de raviver votre feu à l’aide de bûches de bois compressé de jour. Néanmoins c’est un produit qui chauffe très peu, fume beaucoup et a tendance à encrasser les conduits.

Aussi, la cuisson au bois de chauffage compressé fait son grand retour !

Droit d’auteur appartenant à la société Pixalione, (articles L. 111-1 et L. 123-1, du code de la propriété intellectuelle).