Comment choisir son bois de chauffage ?

Plus de 7 millions des ménages français privilégient aujourd’hui l’utilisation du chauffage à bois car elle est tout simplement l’énergie la moins polluante et la moins chère du marché.  Pourtant, choisir son bois de chauffage peut vite se révéler un vrai casse-tête pour l’acheteur en raison de la diversité des produits : cheminée, poêle, insert, chaudière, foyer et des spécificités propres à chacun.

Les questions à se poser pour choisir son chauffage à bois

Il convient avant même l’acte d’achat, que l’acheteur prenne le temps de se poser quelques questions d’usage afin de cibler son besoin et lui permettre d’aiguiller son choix de bois de chauffage de façon pertinente.

  • Quelle surface souhaite-t-il chauffer ?
  • Quelle est l’utilisation visée : désire-t-il faire l’acquisition d’un chauffage principal ou d’un chauffage d’appoint ?
  • A quel endroit l’appareil sera-t-il installé ?
  • Quel  est le type de combustible souhaité ? Bûches, briquettes ou granulés de bois ?

Quelle puissance et quel rendement pour bien choisir son bois de chauffage ?

De plus, l’acheteur devra veiller à prendre en considération quelques critères importants : puissance et rendement pour une répartition homogène de la chaleur et un confort optimal. Esthétique également pour s’intégrer de manière plaisante dans le logement.

La puissance nécessaire de l’appareil dépendra de plusieurs éléments : surface à chauffer,  niveau d’isolation de l’habitat et température extérieure de la région habitée. Pour connaître la puissance nécessaire, la température intérieure reste cependant une composante importante que le futur utilisateur devra prendre en compte.

Le rendement énergétique est également un critère primordial lorsque l’on souhaite acquérir un chauffage à bois car il diffère d’un appareil à un autre. La cheminée traditionnelle connaît une grande déperdition de chaleur (80%), son rendement n’excédant pas 20% est donc médiocre et son autonomie très faible (2/3 h). En installant un insert, le rendement sera décuplé (60 à 80%) et l’autonomie multipliée par quatre. Avec un bois de chauffage de qualité, vous vous assurez un confort thermique optimal.

Très à la mode, le poêle est une alternative intéressante en raison de sa facilité d’installation, de son excellent rendement (70 à 85%) et de son autonomie pouvant aller jusqu’à 12 h. La chaudière, appareil le plus performant, atteint quant à lui un rendement maximal estimé à 93% et son autonomie est très largement supérieure (24h à plusieurs mois). D’autant plus que les pellets utilisés sont écologiques et présentent une combustion longue.

L’esthétique peut enfin se révéler essentiel dans le choix de l’appareil. Il est indispensable que celui-ci s’intègre harmonieusement à la décoration et/ou au style de la pièce. Il existe un large choix de chauffages à bois allant du style classique aux modèles plus contemporains pour s’adapter aux goûts et envies de chacun.

Quel type de bois de chauffage compressé choisir ?

Si vous choisissez d’utiliser des bûches compressées, Brazeco vous donne des conseils pour bien les choisir. Chaque saison hivernale, l'offre de combustible bois compressé se multiplie et il devient de plus en plus difficile pour les néophytes de se faire une idée précise du produit qu'ils achètent. Ce n'est qu'une fois à la maison lors de leur première flambée qu'ils découvrent pour leur plus grand bonheur ou pas les performances du bois compressé.

Pour ceux qui ont eu une mauvaise expérience, c'est souvent à tort qu'ils tirent des conclusions hâtives sur le bois compressé alors que la plupart du temps c'est qu'ils n'ont pas commandé le produit adapté à leur utilisation.

Pavés ou bûches compressées, que choisir ?

Il faut effectivement faire une distinction entre les pavés et les bûches de jour. Les bûches ont une forme cylindrique et visuellement s'apparentent plus à une bûches de bois de chauffage classique que son pendant qui lui est comme son nom l'indique en forme de pavé. Au niveau de la combustion les bûches compressées là encore se démarquent avec une flamme plus intense et une montée en température plus rapide.

Le pavé lui va avoir tendance à se consumer plus lentement de par sa forme et de manière moins vive, ce qui a pour conséquence une chaleur qui met plus de temps à se faire ressentir.

Les bûches cylindriques sont donc plus destinées à ceux qui recherchent de la performance en termes de chauffage ainsi que le confort et l'ambiance d'un feu de bois classique. Les pavés eux s'adressent à des utilisateurs qui souhaitent une chaleur douce qui tient dans la durée.

Bûche de jour ou bûche de nuit, quelle différence ?

Là encore il y a deux utilisations bien distinctes. La bûche de jour est un produit dont la caractéristique principale est le fort pouvoir chauffant alors que la bûche de nuit composée à majorité d’écorce voit son utilité dans la tenue au feu puisqu'elle permet de garder des braises pendant une douzaine d'heures pour les produits les plus performants.

Ainsi on utilise essentiellement les bûches de nuit lorsqu'on ne peut surveiller son feu et le recharger pour l'entretenir, généralement le soir avant d'aller se coucher ou le matin lorsqu'on part pour une journée de travail. La bûche de nuit n'est pas destinée à chauffer, la chaleur restituée étant beaucoup plus faible que du bois de chauffage classique ou compressé. Néanmoins elle permet de conserver une légère inertie de votre appareil de chauffage et surtout elle produit des braises qui, lors de votre retour, vous permettront de rallumer en quelques instants votre feu avec de la bûche de jour ou du bois classique. Ces 2 produits sont très complémentaires et permettent une utilisation optimale de votre appareil de chauffage au bois.

L'offre est donc très variée mais avec ces quelques éléments de réponse vous devriez être en mesure de choisir le bois de chauffage qui convient à votre utilisation même si pour deux produits ayant les mêmes caractéristiques on peut noter des différences significatives d'un producteur à l'autre.