L’énergie verte représente tous les type d’énergie produite à partir de ressources naturelles, telles que la lumière du soleil, le vent ou l’eau. Elle provient généralement de sources d’énergie renouvelables, bien qu’il existe certaines différences entre les énergies renouvelables et vertes, que nous verrons dans la suite de cet article ci-dessous.

La principale caractéristique de ces ressources énergétiques est qu’elles ne nuisent pas à l’environnement par des facteurs tels que la libération de gaz à effet de serre dans l’atmosphère.

Dans cet article :

Comment fonctionne l’énergie verte ?

En tant que source d’énergie, l’énergie verte provient généralement de technologies d’énergie renouvelable telles que l’énergie solaire, l’énergie éolienne, l’énergie géothermique, la biomasse et l’énergie hydroélectrique. Chacune de ces technologies fonctionne de différentes manières, que ce soit en prenant l’énergie du soleil, comme avec des panneaux solaires, ou en utilisant des éoliennes ou le flux d’eau pour produire de l’énergie.

Pour être considérée comme une énergie verte, une ressource ne peut pas produire de pollution, comme on en trouve avec les combustibles fossiles. Cela signifie que toutes les sources d’énergies utilisées par l’industrie des énergies renouvelables ne sont pas nécessairement vertes. Par exemple, la production d’électricité qui brûle des matières organiques provenant de forêts durables peut être renouvelable, mais elle n’est pas nécessairement verte, en raison du CO2 produit par le processus de combustion lui-même. 

Les sources d’énergie verte sont généralement reconstituées naturellement, contrairement aux sources de combustibles fossiles comme le gaz naturel ou le charbon, qui peuvent prendre plusieurs millions d’années à se développer. Les sources vertes évitent également les opérations d’extraction ou de forage qui peuvent être préjudiciables aux écosystèmes.

Les types d’énergie verte

Les principales sources sont l’énergie éolienne, l’énergie solaire et l’énergie hydroélectrique (y compris l’énergie marémotrice, qui utilise l’énergie des océans à partir des marées dans la mer). L’énergie solaire et éolienne peut être produite à petite échelle chez les particuliers mais peut aussi être produite à une plus grande échelle industrielle.

Les six formes les plus courantes d’énergie verte sont les suivantes :

1. Énergie solaire

Ce type courant d’énergie renouvelable est traditionnellement produit à l’aide de cellules photovoltaïques qui captent la lumière du soleil et la transforment en électricité. L’énergie solaire est aussi utilisée pour le chauffage des bâtiments et pour l’eau chaude ainsi que pour la cuisine et l’éclairage. L’énergie solaire est maintenant devenue suffisamment abordable pour être utilisée à des fins domestiques, y compris l’éclairage du jardin, bien qu’elle puisse également être utilisée à plus grande échelle pour alimenter des quartiers entiers.

2. Énergie éolienne

Particulièrement adaptée aux lieux en mer, au large et à plus haute altitude, l’énergie éolienne utilise la puissance du flux d’air autour du monde pour alimenter des turbines qui produisent ensuite de l’électricité.

3. Hydroélectricité

Aussi connue sous le nom d’énergie hydroélectrique, ce type d’énergie verte utilise le débit d’eau des rivières, des ruisseaux ou des barrages pour produire de l’électricité. L’hydroélectricité peut même fonctionner à petite échelle en utilisant le flux d’eau à travers les tuyaux d’une maison ou peut provenir de l’évaporation, des précipitations ou des marées dans les océans.

4. Énergie géothermique

Ce type d’énergie verte utilise de l’énergie thermique stockée juste sous la croûte terrestre. Bien que cette ressource nécessite des forages pour y accéder, remettant ainsi en cause l’impact environnemental créé par cette énergie, c’est une ressource colossale une fois exploitée. L’énergie géothermique est utilisée pour se baigner dans les sources chaudes depuis des milliers d’années et cette même ressource peut être utilisée pour la vapeur pour faire tourner les turbines et produire de l’électricité. Alors que certains pays disposent de ressources géothermiques faciles d’accès, il s’agit d’une ressource qui dépend de l’emplacement pour en faciliter l’utilisation. Et pour être entièrement « verte », les procédures de forage doivent être étroitement surveillées.

5. Biomasse

Cette ressource renouvelable doit également être gérée avec soin afin d’être véritablement étiquetée comme source d’« énergie verte ». Les centrales à biomasse utilisent des déchets de bois, de la sciure de bois et des déchets agricoles organiques combustibles pour créer de l’énergie. C’est aussi le cas du bois de chauffage compressé ou des granulés de bois qui sont des combustibles de chauffage fabriqués à partir de biomasse recyclée qui autrement seraient gaspillée. Bien que la combustion de ces matériaux libère des gaz à effet de serre, ces émissions sont encore bien inférieures à celles des carburants à base de pétrole.

6. Biocarburants

Plutôt que de brûler de la biomasse comme mentionné ci-dessus, ces matières organiques peuvent être transformées en carburant comme l’éthanol et le biodiesel. Les biocarburants devraient avoir la capacité de répondre à plus de 25 % de la demande mondiale de carburant pour le transport d’ici à 2050.

Attention : Le degré exact “d’énergie verte” des trois types d’énergie verte suivants dépend de la manière dont ils sont créés.

Pourquoi l’énergie verte est cruciale ?

L’énergie verte est cruciale pour l’environnement, car elle remplace les effets néfastes des combustibles fossiles par des alternatives plus respectueuses de l’environnement. Dérivée de ressources naturelles, l’énergie verte est également souvent renouvelable et propre, ce qui signifie qu’elle n’émet pas ou peu de gaz à effet de serre et qu’elle est souvent facilement disponible (sans nécessiter de forage, par exemple).

Même lorsque le cycle de vie complet des sources d’énergie verte est pris en considération, celles-ci libèrent beaucoup moins de gaz à effet de serre que les combustibles fossiles, ainsi que peu ou pas de polluants atmosphériques. Ce n’est pas seulement bénéfique pour l’environnement, c’est aussi mieux pour préserver la santé des personnes et des animaux qui ont besoin d’air pour respirer.

L’énergie verte peut aussi conduire à des prix de l’énergie stables, car ces sources sont souvent produites localement et ne sont pas aussi affectées par les crises géopolitiques, les flambées des prix ou les perturbations des chaînes d’approvisionnement. Les avantages économiques comprennent également la création d’emplois dans la construction des installations du réseau électrique qui desservent les régions en France où les travailleurs sont employés.

En raison de la nature locale de la production d’énergie par le biais de sources telles que l’énergie solaire et éolienne, l’infrastructure énergétique est plus flexible et moins dépendante de sources centralisées qui peuvent entraîner des perturbations tout en étant moins résistante aux changements climatiques liés aux conditions météorologiques.

L’énergie verte représente également une solution à faible coût pour les besoins de consommation d’énergie de nombreuses régions du monde. Cela ne fera que s’améliorer à mesure que les coûts continueront de baisser, augmentant encore l’accessibilité de l’offre à l’énergie verte, en particulier dans les pays en développement.

Exemples d’utilisation d’énergie verte

Il existe de nombreux exemples d’énergies vertes utilisées aujourd’hui, de la production d’énergie au chauffage thermique pour les habitations, les industries et les transports. De nombreuses industries étudient des solutions vertes et voici quelques exemples :

1. Chauffage et climatisation dans les bâtiments

Des solutions d’énergie verte sont utilisées pour des bâtiments allant des grands immeubles de bureaux aux maisons individuelles. Il s’agit notamment des chauffe-eau solaires, des chaudières à biomasse et de la chaleur directe de la géothermie, ainsi que des systèmes de refroidissement alimentés par des sources renouvelables.

2. Processus industriels

La chaleur renouvelable pour les processus industriels peut être exploitée à l’aide de biomasse ou d’électricité renouvelable. L’hydrogène est aujourd’hui un important fournisseur d’énergie renouvelable pour les industries du ciment, du fer, de l’acier et de la chimie.

3. Transports

Les biocarburants durables et l’électricité renouvelable sont de plus en plus utilisés pour le transport dans de nombreux secteurs industriels. L’automobile est un exemple évident alors que l’électrification progresse pour remplacer les combustibles fossiles, mais l’aérospatiale et la construction sont d’autres domaines qui étudient activement l’électrification.

Les énergies vertes peuvent-elles remplacer les énergies fossiles ?

L’énergie verte a la capacité de remplacer les combustibles fossiles, mais elle peut nécessiter une production variée à partir de différents moyens pour y parvenir. La géothermie, par exemple, est particulièrement efficace dans les endroits où cette ressource est facile à exploiter, tandis que l’énergie éolienne ou l’énergie solaire peuvent être mieux adaptées à d’autres emplacements géographiques.

Cependant, en rassemblant de multiples sources d’énergie verte pour répondre à nos besoins, et avec les progrès réalisés en matière de production et de développement de ces ressources, l’utilisation des combustibles fossiles pourrait être réduite dans un futur proche.

Nous sommes encore à quelques années de cela, mais il n’en demeure pas moins que cela est nécessaire pour réduire le dérèglement climatique, améliorer l’environnement et passer à un avenir plus durable.

Les énergies vertes sont-elles économiquement viables ?

Comprendre la viabilité économique de l’énergie verte nécessite une comparaison avec les combustibles fossiles. Le fait est qu’à mesure que les ressources fossiles facilement accessibles commencent à s’épuiser, le coût de ce type d’énergie ne fera qu’augmenter avec sa rareté.

En même temps que les combustibles fossiles deviennent plus chers, le coût des sources d’énergie plus vertes diminue. D’autres facteurs jouent également en faveur des énergies vertes, comme la capacité à produire des solutions énergétiques localisées relativement peu coûteuses, à l’instar des fermes solaires. L’intérêt, l’investissement et le développement de solutions d’énergie verte font baisser les coûts alors que nous continuons à développer nos connaissances et sommes en mesure de tirer parti des percées passées.

En conséquence, l’énergie verte peut non seulement devenir économiquement viable, mais aussi l’option la plus rentable.

Quel type d’énergie verte est la plus efficace ?

L’efficacité de l’énergie verte dépend légèrement de l’emplacement car, si vous avez les bonnes conditions tel qu’un fort et fréquent ensoleillement fréquent, il est facile de créer une solution énergétique rapide et efficace.

Cependant, pour vraiment comparer différents types d’énergie, il est nécessaire d’analyser le cycle de vie complet d’une source d’énergie. Cela comprend l’évaluation de l’énergie utilisée pour créer la ressource d’énergie verte, la détermination de la quantité d’énergie pouvant être convertie en électricité et toute compensation environnementale nécessaire pour créer la solution énergétique.  

Actuellement, les parcs éoliens sont considérés comme la source d’énergie verte la plus efficace, car ils nécessitent moins de raffinage et de traitement que la production, par exemple, de panneaux solaires. Les progrès de la technologie des composites et des tests ont contribué à améliorer la durée de vie des éoliennes. Cependant, il en va de même pour les panneaux solaires, qui connaissent également un grand développement.

Les solutions d’énergie verte ont également l’avantage de ne pas nécessiter beaucoup de dépenses énergétiques supplémentaires après leur construction, car elles ont tendance à utiliser une source d’énergie facilement renouvelable, comme le vent. À titre d’exemple, l’efficacité totale de l’énergie utilisable pour le charbon n’est que de 30 % de sa valeur énergétique d’origine, tandis que l’énergie éolienne offre un rendement de 1150 % sur son apport énergétique d’origine. 

Les sources d’énergie renouvelables sont actuellement classées comme suit en termes d’efficacité (bien que cela puisse changer à mesure que les développements se poursuivent):

  • Énergie éolienne
  • Géothermie
  • Hydroélectricité
  • Nucléaire
  • Énergie solaire

Comment l’énergie verte peut-elle soutenir la cause environnementale ?

L’énergie verte offre de réels avantages et une véritable garantie pour l’environnement puisque cette énergie provient de ressources naturelles telles que la lumière du soleil, le vent et l’eau. Constamment renouvelées, ces sources d’énergie sont à l’opposé des combustibles fossiles non durables et émetteurs de carbone qui nous ont alimentés pendant plus d’un siècle.

Créer de l’énergie avec une empreinte carbone nulle est un grand pas vers un avenir plus respectueux de l’environnement et est au service de la transition énergétique. Si nous pouvons l’utiliser pour répondre à nos besoins énergétiques, industriels et de transport, nous pourrons réduire considérablement notre impact sur l’environnement.

Quelle est la différence entre énergie verte, énergie propre et énergie renouvelable ? 

Comme nous l’avons évoqué plus tôt, il y a une différence entre l’énergie verte, propre et renouvelable. Ceci est légèrement confus par les gens qui utilisent souvent ces termes de manière interchangeable, mais bien qu’une ressource puisse être toutes ces choses à la fois, elle peut aussi être, par exemple, renouvelable mais pas verte ou propre (comme avec certaines formes d’énergie de la biomasse).

L’énergie verte est celle qui provient de sources naturelles, comme le soleil. Les énergies propres sont celles qui ne libèrent pas de polluants dans l’air, et les énergies renouvelables proviennent de sources qui se renouvellent constamment, telles que l’hydroélectricité, l’énergie éolienne ou l’énergie solaire.  

L’énergie renouvelable et énergie propre sont souvent considérées comme étant les mêmes, mais il y a encore un débat à ce sujet. Par exemple, un barrage hydroélectrique susceptible de détourner des cours d’eau et d’avoir un impact sur l’environnement local peut-il vraiment être qualifié de « vert » ?

En revanche, une source comme l’énergie éolienne est renouvelable, verte et propre, puisqu’elle provient d’une source respectueuse de l’environnement, auto-renouvelable et non polluante.