Selon l’INSEE la facture énergétique de logement et de transport par ménage et par an s’élevait à 2300€ en moyenne en 2006 en France. Depuis les hausses cumulées du prix du pétrole, de l’électricité et du gaz n’ont pas arrangé les choses et la part du budget énergétique dans les dépenses des ménages n’a cessé d’augmenter.

Dans ce contexte le bois de chauffage a fait son retour en force jouissant d’un faible coût de revient, et d’aides de l’Etat pour l’investissement d’appareils de chauffage performants.

Le bois-énergie, ce n’est pas cher

Après le solaire, l’énergie-bois est donc une énergie propre au bilan carbone neutre et surtout très bon marché.

En effet, le prix du bois de chauffage est assez bas. Poussé par le retour de la tendance du « Faire soi-même » il apparait telle une évidence dans les choix énergétiques des consommateurs éco-responsables.

Des appareils de plus en plus performants et stylés

Pas étonnant donc que les français se soient tournés vers ce type d’énergie, ceci dit chauffer au bois c’est bien mais encore faut-il être équipé d’un appareil performant au risque de voir sa consommation de bois chauffage exploser.

Le crédit d’impôt chauffage sur l’achat de poêle à bois a considérablement contribué à l’explosion des ventes de ce type d’appareils que l’on retrouve désormais dans tous les rayons des enseignes de bricolage à l’approche de l’hiver.

Finie la vieille cheminée où l’on faisait cuire les marrons, les fabricants de poêles ont également su s’adapter à la demande en créant de véritables objet de décoration qui ont su retrouver leur place dans le cœur des consommateurs.

Le bois énergie c’est l’avenir

Tous les spécialisent s’accordent à dire que les prix des énergies fossiles (pétrole et gaz) vont augmenter jusqu’à leur épuisement. Les prévisions pour l’électricité ne sont guère meilleures. Entre l’entretien et la modernisation du réseau et le démantèlement programmé des centrales nucléaires les prix devraient considérablement croitre à court terme.

Dans ce contexte la filière bois énergie apparait clairement comme une alternative crédible à une partie des besoins énergétiques de la France.

Quoi de plus logique les ressources sont inépuisables et nous permettrait d’avancer un peu dans notre marche vers l’indépendance énergétique. Leur exploitation n’est pas délocalisable, cela dynamiserait la filière et créerait de nombreux emplois. En plus d’être inépuisable et éonomique, le bois de chauffage est écologique. Il est clair qu’il représente l’énergie de demain.

Que ce soit les collectivités locales, les entreprises, les bâtiments publics, ou les particuliers tout le monde s’oriente vers le bois-énergie, ce qui en soi est une très bonne chose. Néanmoins on n’a pas assez tendance à se poser la question concernant des besoins de plus en plus importants sans que soit mise en place une vraie politique de développement et d’aide à la filière.

Au contraire la tendance actuelle va à l’encontre de tout ce qui a été mis en place auparavant avec le nouveau projet de loi de hausse sur la TVA du bois de chauffage.

Auteur: Benjamin Dubourg
Droits d’auteur protégés par les articles L. 111-1 et L. 123-1, du code de la propriété intellectuelle.
Toute reproduction même partielle sans autorisation est formellement interdite sous peine de poursuite.