La France est aujourd’hui le premier marché européen de poêle à bois. En raison de la diversité de ses offres et de sa haute performance de chauffe, le poêle à bois est devenu en quelques années le système de chauffage à bois préféré des foyers français. Ecologique, fiable et économique, il séduit chaque année un nombre  croissant de ménages. Pour autant, difficile pour l’acheteur de faire le bon choix lorsque l’on connaît la grande variété des modèles existants et les caractéristiques propres à chacun. Vous souhaitez vous équiper d’un chauffage à bois, vous aimez le spectacle des flammes et le caractère convivial qu’il dégage ? Pour être sûr de faire le bon choix, découvrez les caractéristiques et les spécificités des poêles à bois ainsi que les aides financières pouvant être octroyées.

Qu’est-ce qu’un poêle à bois ?

Le poêle à bois appartient à la famille des chauffages à bois : cheminée, insert, foyer, chaudière et gazinière. Cet appareil, la plupart du temps indépendant, est un système de chauffage fonctionnant au bois qui permet, grâce à une chambre à combustion, de générer de la chaleur. Il fonctionne en toute autonomie et ne nécessite donc ni gaz ni électricité mais uniquement du bois de chauffage. Le poêle à bois est composé d’un foyer (lieu de combustion du bois), d’un habillage, d’un raccordement et doit être alimenté manuellement à l’aide de bûches traditionnelles ou de bûches compressées. Le poêle à bois diffère de son cousin proche le bois à granulé ou poêle à pellet.

Deux modes de diffusion de la chaleur sont présents sur le marché français : les modèles dits à convections et ceux à rayonnement. Rapidité et réactivité caractérisent le poêle à convection. Via des conduits, le poêle produit de l’air chaud qui est ensuite réparti dans toutes les pièces. L’homogénéité de la température est quant à elle l’un des atouts majeurs des appareils fonctionnant grâce au principe à rayonnement. Il se distingue du modèle à convection par son chauffage basse température qui transmet la chaleur aux masses (bâti ou murs notamment) puis la restitue à la pièce.

Une offre et des caractéristiques variées.

Là encore il existe plusieurs familles de poêles à bois : les poêles en fonte, les poêles de masse et les poêles à inertie.

Pour un chauffage d’appoint, opter pour le poêle en fonte qui a la caractéristique de monter rapidement en chaleur peut s’avérer un choix judicieux. Seul inconvénient : son inertie thermique très faible. Les petits budgets se tourneront également vers ce produit en raison de son coût peu élevé. Esthétique, le poêle à masse s’intègre, quant à lui, parfaitement à l’habitat et bénéficie d’un résultat visuel appréciable. Réalisé à partir de matériaux très lourds  il est le modèle privilégié des climats froids, cependant son coût reste élevé. Le poêle à inertie se distingue par sa grande performance. En effet, il bénéficie d’une excellente qualité d’accumulation et de restitution de la chaleur. Sa souplesse de fonctionnement et son confort, nettement supérieur aux autres modèles, en fait un appareil de choix.

A savoir que certains modèles bénéficient d’options : rangement de type bûcher, télécommande permettant de piloter à distance les commandes d’air ou de programmer une température, plateau tournant à 180 voire 360°. Enfin notez que puissance et rendement sont des éléments importants à prendre en compte et qu’ils différent d’un logement à un autre.

Une fois votre pôele à bois en votre possession, vous devrez choisir votre bois de chauffage en fonction de vos besoins. Le bois de chauffage est très économique comparé à d'autres énergies. 

Bénéficier d’aides financières

Acheter un poêle à bois chauffage est une dépense lourde pour le particulier cependant son coût peut rapidement être amorti grâce à certaines aides financières chauffage proposées par l’Etat :

- crédit d’impôt de 25% hors main-d’œuvre et plafonné à 8000 euros ou 40% pour tout remplacement de chauffage au bois existant. Pour bénéficier de cette aide, l’appareil doit répondre aux normes françaises et européennes (norme NF EN 13240, NF D 35376 ou NF EN 15250) et le poêle doit avoir un rendement supérieur à 70%

- taux de TVA réduit à 5,5% pour le matériel et l’installation. A noter que pour bénéficier de ce taux, l’acheteur doit faire appel à un professionnel pour la pose de l’appareil

- subvention de l’agence nationale de l’habitat (ANAH) pour les appareils labellisés Flamme Verte

- aides régionales soumises à des conditions de labellisation Flamme verte de l’appareil ou de qualification Qualibois de l’installateur. En savoir plus sur les normes régissant le bois de chauffage.

 

Post-Edit Août 2014:

Le ministre de l'Environnement et du Développement Durable, Mme Ségolène Royal, a fait adopter un nouveaux plan de transition énergétique qui prévoit de nouveaux crédits d'impôts.

Vous en saurez en plus en consultant le site : www.poelesabois.com

Auteur: Benjamin Dubourg
Droits d'auteur protégés par les articles L. 111-1 et L. 123-1, du code de la propriété intellectuelle.
Toute reproduction même partielle sans autorisation est formellement interdite sous peine de poursuite.