Renouvelable, économique et créatrice d'emploi, la filière du bois énergie laisse entrevoir beaucoup d'espoir pour l'évolution de notre mode de consommation énergétique. Malheureusement il y a un inconvénient de taille : les émissions de particules fines dans l'atmosphère.

 

Différents types de particules émises par l'utilisation du bois de chauffage

Selon la quantité d'air, la température de la chambre de combustion et l'humidité du bois, la combustion de votre bois compressé va générer différents types de particules fines.

Une combustion dans de bonnes conditions est dite complète, son opposé étant une combustion incomplète. Dans le cas d'une combustion complète votre bois de chauffage va produire des particules fines de minéraux appelées particules salines et qui prennent la forme de cendres.

Lors d'une combustion incomplète, si celle-ci liée à un mauvais apport en oxygène, on constate la formation de suie. Au contraire si elle est la conséquence d'une combustion à froid (humidité du bois) elle va entraîner la formation de Composés Organiques Condensables dits COC. Ces particules se déposent dans vos conduits mais également dans l’atmosphère engendrant un fort taux de pollution de l’air.

 

Leurs effets sur la santé

effets toxiques sur la santéSelon leur nature définie au paragraphe précédent, les particules fines n'ont pas les mêmes effets sur la santé.

Ainsi d'après une étude de Nussbaumer en 2005 on a pu étudier leur impact:

  • Particules fines salines : risque faible à nul
  • Suie : toxicité pour l'homme importante
  • COC : toxicité 10 fois supérieure à la suie

Même le meilleur des bois de chauffage peut avoir des effets sur la santé. Milijevic a démontré en 2010 que le stress oxydatif des particules fines diminue au fur et à mesure que la température de combustion s'élève. C'est à dire que plus votre bois de chauffage possède une performance calorifique élevée, plus la capacité des particules fines à oxyder les protéines du corps diminue.

Naturelle, renouvelable et créatrice d'emploi la production d'énergie bois doit être développée. Néanmoins au vu des effets des particules fines il était nécessaire de mettre en place des mesures pour encourager une combustion propre et non-polluante ce qui passe par l’achat de bois de chauffage de très bonne qualité ou de buches calorifiques.

Les pouvoirs publiques en ont pris conscience et le plan particule visant à améliorer la qualité de l'air en France, comprend notamment un chapitre sur le bois de chauffage (Pour plus d’informations lisez notre article Le plan particule s’attaque au bois de chauffage).

Vous pouvez vous aussi en tant que citoyen éco-responsable réduire vos émissions de particules fines en suivant les conseils présentés dans notre article à ce sujet : Prévenir l'émission de particules liée à la combustion de bois de chauffage. Sachez tout de même que le bois de chauffage est écologique par rapport aux énergies fossiles.

Auteur: Benjamin Dubourg
Droits d'auteur protégés par les articles L. 111-1 et L. 123-1, du code de la propriété intellectuelle.
Toute reproduction même partielle sans autorisation est formellement interdite sous peine de poursuite.